Ceci n'est pas un poème

Aurore Silvestre
Messages : 4
Enregistré le : 03 Oct 2017 19:08

Ceci n'est pas un poème

Messagepar Aurore Silvestre » 04 Oct 2017 21:21

C’est juste horrible. J’ai cette impression d’être impuissante, spectatrice de terribles scènes qui se jouent loin de moi. J'ai peur de la distance, parce que les mots écrits ne sont pas les mêmes que la vérité. Parce qu'à travers un écran, tout est trop facile, ou trop compliqué. Cette impression d'être à 2 doigts de tout perdre, que le fil se rompt, ou alors de prendre un nouveau fil, en laissant tout derrière moi, me maintient en permanence aux aguets. Tu vois, je ne veux remplacer personne, mais il y a des gens qui ont laissé un vide énorme en moi, alors sans m'en rendre compte, j'essaye de le combler. Certes, je suis pas seule en apparence dans mon lycée, j'ai énormément de chance de m'être bien intégrer, mais au fond je suis seule avec mon passé. Y a des trucs tout cons qui me manquent, puis vous surtout, parce que oui je vous Aimes, et que vous êtes la famille que j'aurais aimé avoir. Je crois que c'est la période de ma vie où j'ai le plus peur, parce que je Dois faire des choix alors que ça ne dépend pas de moi. Ici, j'ai des potes, mais dès qu'ils abordent la vie privée, je m'en renferme. Alors ils ne comprennent pas comment un anodin sujet peut me vexer. Pourtant j'ai envie de le crier sur les toits ! Parce que plusieurs soirs, quitter le dîner sans dire un mot seule, s'enfermer dans les toillettes et vomir, puis faire en sorte que personne ne s'en rende compte alors que je reverais que quelqu'un ouvre la porte à ce moment et me prenne dans ses bras, c'est sacrément hypocrite. Voilà, j'ai l'impression de mentir à la terre entière et à moi-même. De me refuser toutes les choses dont j'ai rêvé parce que j'ai cette putain de peur. C'est cela toute ma contradiction, ou mon hypocrisie, c'est selon, je rêve de dévorer le monde à pleine dent, mais je ne fais qu'en mordiller le bout, goûter les saveurs et toutes les recracher, même celles qui me plaisent. Lorsque tout le monde te lance des allusions à une personne, et que devant elle tu dit : ''c'est juste un pote'' alors que c'est faux, parce que tu rêverais de recevoir un peu d'amour de cette personne, c'est de l'hypocrisie pour moi-même. Moi qui jurais fidélité à ma franchise, ma lâcheté me dégoûte. C'est une honte peureuse, de connaître quelque chose qu'on ne connaît pas, de s'aventurer sur un nouveau chemin, mais l'on a tellement peur de l'univers qui nous entoure qu'on ne fait qu'en rêver. Et c'est peut ce à quoi ce résume ma vie : un rêve, abîmé et écorché, qui aura tantôt fait de s'envoler vers la noirceur des cauchemars.

Retourner vers « Vos poèmes »