La fin des ténèbres.

Happiness
Messages : 89
Enregistré le : 17 Avr 2016, 21:33

La fin des ténèbres.

Messagepar Happiness » 11 Déc 2016, 13:26

Ce qui me frappa le plus c'était la froideur du métal contre ma tempe. Depuis qu'il était là à me caresser la peau, je n'avais rien fait d'autre que réfléchir. Si je tire, je serais aussi froide que lui. En avais-je envie ? D'ailleurs pourquoi je doutais autant. C'est moi aussi consciente que vivante qui ait pris la décision de le prendre et de me descendre. Tout se bousculait dans ma tête, c'était un combat cruel avec moi-même, entre le coeur et la raison. D'ailleurs n'était ce pas pour ça que ce flingue me visé. Parce que je n'avais plus de coeur. Tout se brouiller, comme à mon existence petit à petit. Ma vie était fade depuis si longtemps qu'elle me crier à l'aide à chaque réveil et me remercier à chaque sommeil. La douleur battait mon cœur. La souffrance rythmé mes mots et mes larmes en crescendo et le silence soulevé ma peine à l'obscurité de ma vie. Le temps se révéler plus être un supplice qu'une chance. Je me voyais me délabrer sans pouvoir intervenir. Je regardais mon reflet sans pouvoir l'illuminer. J'ai sombré depuis si longtemps que je ne me rappelle d'avoir côtoyé un jour la lumière. Je tenais ce flingue, parce que ma vie était devenue un enfer. Alors pourquoi, pourquoi mon doigt n'obéissait pas, qu'est-ce qui me retenait là, dans ma vie semblable au néant. Mon esprit douté, mon espoir revenait, lui qui m'avait si lâchement abandonnée. Je n'ai jamais été aussi surprise de voir des larmes coulées. Peut-être parce que cette fois-ci ce n'était pas ma souffrance qui les provoqués. C'était l'émotion d'apercevoir enfin un peu d'éclat dans cette noirceur. À moins que c'était seulement le bout du tunnel. Avais-je vraiment envie de le traverser. Serait-ce plus douloureux de partir que de rester. Étais-ce vraiment ma fin, allais-je vraiment mourir là, sans avoir connu la chaleur du véritable bonheur. Peut-être que finalement il y avait un peu d'espoir. Ou peut-être que cela n'était qu'une illusion. Encore. Ai-je finit par devenir aussi obscur que je n'ai put réussir à voir le jour. Cette douleur était telle vraiment justifiée au point d'en finir. Maintenant. Et si demain tout aller bien. Et si demain mon combat n'était pas vain. Peut-être que le futur me réserve un sourire plus vrai que nature. ou peut-être que mes larmes couleront encore jusqu'à ce qu'elles m'atteignent pour de bon. L'avenir sera-t-il cette fois-ci meilleur. L'avenir sera-t-il encore plein de pleurs. Suis-je lâche de déposer les armes. Ou courageuse de vivre Encore. La vie c'était révéler difficile. Mais la mort l'était encore plus. Je ne savais que choisir. L'espoir d'un lendemain, ou le tournant d'une fin. La vie sera-t-elle encore plus sombre que la mort ou plus lumineuse que le jour. La mort sera-t-elle une délivrance ou un emprisonnement sans retour. Je fermais les yeux, inspirais et expirais, comme si toute ma peine s'évacuer. Comme si c'était là dernière fois que je sentais l'air m'enivrer. Je détendis mon doigt et le reposer sur la gâchette, enfin prête. Mais je ne sais si c'était l'espoir, la vie, ou moi qui hallucinée. Mais je sentis une main chaude se déposer sur la mienne, m'empêchant de voir la froideur de l'autre monde. Et ce fut la fin, la fin des ténèbres.

Retourner vers « Vos poèmes »