J'ai atteins mes limites

Dreameuse
Messages : 10
Enregistré le : 19 Mai 2019 14:49

J'ai atteins mes limites

Messagepar Dreameuse » 19 Mai 2019 19:55

Bonjour,

Je viens ici chercher de l'aide parce que j'ai atteins mes limites je ne sais plus quoi faire. Je vais vous résumer ma situation histoire de vous donner un contexte.

J'ai 15 ans, je suis en troisième. Je suis une élève de niveau moyen, enfin normalement de très bon niveau sans travailler mais depuis que, le niveau scolaire a augmenter avec la classe, je ne travaille pas parce que je n'arrive pas a me mettre au travail. Je préfère rester allongée a ne rien faire. (j'arrive et j'ai l'envie de rien de toute manière).

J'ai quelques amis, une amie plus proche un peu et une bande de copain, un groupe. Je ne suis vraiment proche de personne et en dehors de l'école je ne leur parle pas. Mon harcèlement scolaire c'est maintenant arrêter alors ça va, l'école reste quelque chose que je déteste parce que ça m'oblige a me lever, a établir des contacts avec les autres au lieu de pouvoir rester seule. Si je pouvais avoir mes cours tout fait ou seule avec le prof on irait plus vite et ce serait moins ennuyeux.

J'ai un petit ami depuis bientôt 4 mois. Il a 5 ans de plus que moi. Je l'ai rencontré dans le lycée de mon cousin pour un tournage étudiant enfin bref, je l'ai rencontré la bas. Je sais que la différence d'age peut être mal vue et dangereuse alors au début j'étais très méfiante. Il est retourner chez lui à Rouen, loin de Lille mais nous avons continuer a discuter. Je faisais attention ( je le précise parce que au début de notre relation beaucoup de gens me disaient de vérifier ses intentions profondes vis à vis de moi, ce que j'ai fais ) Il s'est avéré être quelqu'un de bien, gentil, intelligent. Il ne me respecte comme personne ne m'a jamais respecter et il me prouve sa sincérité inconsciemment très souvent. Il est la dernière chose a laquelle je m'accroche. Vraiment. Mais j'ai de plus en plus de mal a sourire quand il fait des truc drôles pour me remonter le moral.De plus en plus de mal à descendre chercher mon téléphone le matin pour lui parler (seule personne à qui je parle). Je ne l'ai pas revu depuis notre première rencontre mais il espère pouvoir venir me voir en juillet.

Je suis suivie en psychiatrie par une psychologue depuis Juillet 2018. Je ne sais pas si ça m'aide vraiment. J'ai commencé seulement à m'ouvrir et a réussir à m'ouvrir à la dernière séance. (il y a 3 semaines, elle était partie en vacances et voulait me revoir au plus vite mais ma mère a annulé le rdv de la semaine dernière sans raisons je ne sais pas pourquoi) J'ai littéralement fondu en larmes en parlant de mes problèmes a la maison avec ma famille et ma sœur.

Mais la ça va de plus en plus mal, dès que ça va un peu mieux au bout de 2 ou 3 jours je rechute toujours un peu plus bas. j'en peu plus je suis triste, en colère après mes parents mais ça me rend encore plus triste, je m'énerve sur chaque personne qui vient me parler parce que je veux juste être seule. Y compris sur mon copain qui sort du boulot et qui veut juste savoir comment je vais. J'ai l'impression que.. je sais pas. J'ai même pas envie d'allumer la musique pas le courage. Je suis juste tellement fatiguée, je voudrais dormir dormir et dormir.

J'ai constamment envie de vomir, de dormir je suis fatiguée. Je fais des crises d'angoisses a répétition, je dors en cauchemardant, j'hyper ventile dès que je panique, la ventoline pour mon asthme n'y fais rien. Le pire dans tout ça c'est que mes parents ne sont même pas capables d'être là pour m'aider. Il n'y personne, pas de proches, pas de famille, pas d'amis. La seule personne capable de m'aider réellement c'est ma psy mais je sais pas comment lui dire tout ça. Et puis elle va faire quoi ? J'ai l'impression qu'il n'y a pas de solution. Le rdv dur 40 minutes et puis après je suis de nouveaux livrée a moi même et a dans 2 semaines. Entre 2 je suis livrée a ce truc qui me tue de l’intérieur.

Chez moi, rien ne va. Je ne sais même pas par où commencer. Quand j'ai dis a mes parents que j'allais pas très bien au cours d'une longue discussion, ma mère m'a répondu "Bah fais semblant d'aller bien" "Je suis psy je vois des gens qui ont des raison d'aller mal toutes la journée. Alors si quand je rentre ça va pas bah fait semblant" Et quand j'ai parlé d'internat parce que peut être que l'ambiance familial est trop tendue mon père, qui jusque là écoutait et ne disait rien a dis "ne fui pas les problèmes dont tu es la cause". Ils me rabaissent sans cesse c'est douloureux. Quand je fais des crises de panique ils me crient presque dessus. Hier soir j'avais du mal à respirer et ils hésitaient a m'emmener à l'ho^pita. J'ai peur des cris je sais pas pourquoi, et comme ils étaient là "BON, on va a l'hopital oui ou non ?!!" Et j'arrivais pas à répondre parce que je respirais mal et que la sensation d'oppression me faisait paniquer. Au final ma mère m'a dis "force toi a pas tousser" ce que j'ai fais. Et j'ai fini par aller me coucher, même si ça allait pas trop mon copain est resté avec moi au téléphone (il est pompier alors vous imaginez bien qu'il était inquiet).

Mes parents ne sont pas au courant pour mon copain. Je voulais leur en parler calmement ce soir mais vu comment c'est mal passé le week end, j'ai perdu toute motivation. Ma relation avec eux est tellement terrifiante et angoissante que je suis incapable de me confier à eux. Ça me fais tellement peur. Chaque cris, chaque mot méchants de ma mère "tu es pas normale" "tu es vraiment comme Eugénie" "Avec mon enfance difficile j'aurais voulu avoir 3 Axelle (ma soeur la plus clame, on est 3 au total)" Tu es trop bizarre" "vraiment une incapable", chaque moment où mon père ignore ça, chaque chose avec eux est un enfer. Pourtant je ne pense pas être une ado insupportable. Je ne crie jamais, évite de répondre, je sors avec eux dès qu'ils le demandent, je sais pas moi ce que je fais de mal. peut être que le problème c'est que je suis moi même. Un jour je lui ai dis "Si je te déplais a ce point fallait pas me fabriquer" ce à quoi elle a répondu froidement "Exactement". Des fois ça va, ça ce passe bien, mais c'est rare. J'ai l'impression qu'ils ne sont là que pour le positif. Je suis peut être pas l'enfant dont ils rêvaient. Je voudrais juste partir loin. Quand je rentre du collège, je fais tout pour rentrer le plus tard possible à la maison.

Je suis fatiguée, j'ai peur, je vais plus tenir longtemps. Je veux juste m'endormir et ne plus jamais me réveiller.

Qu'est ce que je peux faire ? j'ai l'impression que rien ni me^me la psy ne peut m'aider.

Je suis épuisée, les marques partout sur mon corps témoignent, je ne supporte plus tout ça. Je vais craquer, vraiment, dans pas longtemps.
AlloEcouteAdo
Administrateur du site
Messages : 10109
Enregistré le : 10 Avr 2008 16:31

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar AlloEcouteAdo » 20 Mai 2019 17:46

Bonjour Dreameuse,

Nous avons lu avec beaucoup d'attention ton long message, au fil duquel tu exprimes toute la souffrance que tu ressens.

La pression que tu subis au quotidien dans la relation avec tes parents est omniprésente. Tu présentes ta mère comme travaillant dans le "milieu psy". Que fait-elle exactement ?
Nous avons l'impression que tu as atteint un état d'épuisement, moral et physique, qui demanderait une consultation auprès d'un médecin, pourquoi pas un psychiatre d'ailleurs, car ce serait utile de faire un diagnostic, pour déterminer si tu es en dépression ou pas.

Le récit de ton histoire et du "fonctionnement" de tes parents à ton égard nous fait penser qu'ils ne font pas preuve de beaucoup de tendresse et d'affection.
Est-ce aussi ce que tu ressens ?

Nous attendons ton prochain message. A très bientôt.
Dreameuse
Messages : 10
Enregistré le : 19 Mai 2019 14:49

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar Dreameuse » 20 Mai 2019 19:10

AlloEcouteAdo a écrit:
> Bonjour Dreameuse,
>
> Nous avons lu avec beaucoup d'attention ton long message, au fil duquel tu
> exprimes toute la souffrance que tu ressens.
>
> La pression que tu subis au quotidien dans la relation avec tes parents est
> omniprésente. Tu présentes ta mère comme travaillant dans le "milieu
> psy". Que fait-elle exactement ?
> Nous avons l'impression que tu as atteint un état d'épuisement, moral et
> physique, qui demanderait une consultation auprès d'un médecin, pourquoi
> pas un psychiatre d'ailleurs, car ce serait utile de faire un diagnostic,
> pour déterminer si tu es en dépression ou pas.
>
> Le récit de ton histoire et du "fonctionnement" de tes parents à
> ton égard nous fait penser qu'ils ne font pas preuve de beaucoup de
> tendresse et d'affection.
> Est-ce aussi ce que tu ressens ?
>
> Nous attendons ton prochain message. A très bientôt.

Bonjour,

Ma mère est psychomotricienne dans un cmp de l'EPSM de Lille.

J'en vois déjà pleins des médecins. Parce que je suis tout le temps malade, lundi dernier, pharyngite ( -2 jours d'école), ce matin gastro (-1 jour d'école je veux absolument y retourner demain loin de chez moi et de ma mère). Sinon je suis suivie par un médecin qui me prend enfin au sérieux pour douleurs articulaires, fatigue depuis un certains temps, règles douloureuses, difficultés respiratoire (même si il trouve plus ça de l’ordre du stress a cause du brevet). Il attend que j'arrête de tomber malade pour qu'on est un rdv et qu'on en discute pour prescrire les bons examens. Je m'étonne encore que ma mère me laisse y aller, même si elle me répète constamment que c'est dans ma tête que je devrais pas me plaindre. pourtant maintenant mon père maintenant fait très attention quand je me plain. Parc que quand j'étais petite ma mère me demandait de ne pas me plaindre, ce que j'ai arrêté de faire. résultat on est passer à cotés d'une fracture, d'une entorse et d'un infection d'une blessure au pied.

En fait oui, c'est ce que je ressens la plupart du temps. J'ai l'impression qu'ils sont là et tendre que quand ça va bien. Ma mère va m'emmener et faire attention niveau médical seulement quand je dis rien ou que je perds connaissances (la fois où elle a daigné appeler les pompiers pendant que mon père me tenais) Je voudrais que mes parents soient là quand je vais mal, quand je panique au lieu de me crier dessus dans ces moments là. Je pense moi même que cette faiblesse et ressentis physique sont dû à mon moral mais je voudrais vraiment qu'on m'aide. Que quelqu'un un jour me dise que ça va aller qu'on va m'aider. Rien que d'en parler par écrit maintenant je suis en larmes. Et ça me soulage pas de pleurer, c'est pire.

Comment je peux voir un ou une psychiatre ? Je dois le demander à ma psy mais je justifie ça comment moi ?

J'ai rdv psy mercredi après midi, en espérant que ma mère ne l'annule pas. Si elle fait ça c'est de nouveau dans 2 semaines, je serais incapable d'attendre jusque là. Sincèrement c'est trop dur j'ai plus la force de me relever après chaque coup. En plus mon copain travaillera a l'armada il ne sera pas là, personne à qui me rattacher, personne pour me dire à moi même "aller encore 2 jours". Je craque déjà à moitié mon corps ne tiens plus le poids de mon mental.

Je vois ce rdv comme une délivrance mais qu'est ce qu'elle va faire ? On va en parler puis après je vais devoir retourner chez moi dans mon enfer. Je voudrais juste pouvoir m'allonger et ne plus rien faire. M’endormir et ne pas me réveiller. Je voudrais des parents, un adultes, un référents qui m'aime ou m’apprécie je sais pas. J'ai pas de proche, juste mes deux parents et mes deux plus jeunes sœurs. Ma mère est fritée avec toute la famille y compris celle de mon père alors je les vois peu.

Des fois je souffre et je voudrais de l'aide puis je pleure ou je fais une action en particulier (j'ai honte et puis avec les examens les marques se voient trop j'ai arrêter) et puis je me calme et alors là je me sens vide. Je m'allonge et ne fais plus rien. Pendant de longues parfois. Avant j'arrivais a me raccrocher aux petites choses et au fil des jours ça allait mieux mais ça va bientôt faire 1 mois. J'arrive plus à rien, je suis juste fatiguée. c'est ça, fatiguée. Fatiguée depuis des mois et maintenant j'ai plus la force.

Merci beaucoup a bientot
AlloEcouteAdo
Administrateur du site
Messages : 10109
Enregistré le : 10 Avr 2008 16:31

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar AlloEcouteAdo » 21 Mai 2019 16:59

Bonjour Dreameuse,

Pour répondre à une de tes questions, qui nous paraît essentielle disons au présent, c'est qu'il est possible de justifier un rendez-vous chez un-e psychiatre, voici comment : tu peux dire à tes parents que ta psychologue (après en avoir parlé avec elle) te trouve dans un état de fatigue tel qu'il pourrait s'aggraver et se transformer en état d'épuisement, physique et moral, et que ce symptôme, associé aux pleurs fréquentes, est peut-être le début d'une dépression.
Ce serait donc bien qu'un-e psychiatre puisse établir un diagnostic.
En fait il n'y aurait aucun mensonge à dire cela, puisqu' effectivement tu te plains d'être très fatiguée. D'ailleurs tu as des raisons de dire ce qui ne va pas au niveau de ta santé physique et mentale, et si ton entourage était plus à l'écoute tu serais probablement moins fragile, moins vulnérable, plus résistante d'un point de vue immunitaire. Tu n'es pas quelqu'un qui joue la comédie...

Donne-nous de tes nouvelles. A très bientôt.
Dreameuse
Messages : 10
Enregistré le : 19 Mai 2019 14:49

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar Dreameuse » 21 Mai 2019 17:29

Bonjour,

Merci de votre réponse

Je pense en parler demain à la psychologue.

Mais en attendant, qu'est qu'ils vont faire contre mon envie omniprésente de passer à l'acte. Dans ma tête Tout est prévu tout est prêt je sais où quand comment avec quoi. Et j'ai vérifié l'efficacité. Chaque jour ça m'envahi un peu plus. Je deviens extrêmement calme, vide, bizarre.

Je sais même pas pourquoi je vous en parle.. Je suis juste épuisée.. Complètement épuisée j'ai plus la force de ma lever autant ne jamais se réveiller.

Tout se mélange dans ma tête de surdouée (d’après les test) alors je ne pense plus et j'ai juste envie de doucement me laisser aller.
AlloEcouteAdo
Administrateur du site
Messages : 10109
Enregistré le : 10 Avr 2008 16:31

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar AlloEcouteAdo » 22 Mai 2019 19:02

Bonjour Dreameuse,

Ton dernier message nous inquiète car tu sembles prête à passer à l'acte.

Peux tu nous en dire plus sur tes plans ...de quel moyen tu parles? Comment as tu testé l'efficacité?

Tu dis que tu sais déjà quand?????

Nous attendons une réponse rapide de ta part, sans quoi nous serons dans l’obligation de faire un signalement pour te porter secours.
Dreameuse
Messages : 10
Enregistré le : 19 Mai 2019 14:49

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar Dreameuse » 23 Mai 2019 21:17

Bonjour,

Tout va bien j'ai été prise en charge avec ma psychologue et un psychiatre
J'ai rdv demain pour une pré admission pour hospitalisation. J'ai un léger médicament en attendant.
Mes parents sont tombés des nues mais ça va. Je passe beaucoup de temps au CMP.
Je suis prise en charge tout ira bien je pense maintenant.

Je vais vite dormir, petit message de nouvelles j'avais pas eu le temps.

Bonne journée soirée et à bientôt en fonction de l'hôpital.

merci
AlloEcouteAdo
Administrateur du site
Messages : 10109
Enregistré le : 10 Avr 2008 16:31

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar AlloEcouteAdo » 24 Mai 2019 17:08

Bonjour Dreameuse,

C'est très gentil à toi de nous avoir donné rapidement de tes nouvelles. Nous aurions été terriblement bouleversés si tu étais passée à l'acte, car tu comptes à nos yeux même si nous ne te connaissons que très peu. En tout cas tu mérites de trouver d'autres solutions que le suicide pour te sentir mieux et être bien dans ta vie.
Tu reçois du soutien de l'équipe de soignants, et de tes parents certainement malgré l'effet de surprise ! Prends le temps de te poser, de décompresser, nous avons l'impression que cette décision d'hospitalisation t'a déjà un peu soulagée, rassurée. Est-ce bien ce que tu ressens ?
Ne te mets pas la pression, mais quand tu le souhaiteras, fais-nous signe, car tu peux aussi compter sur nous.

A bientôt.
Dreameuse
Messages : 10
Enregistré le : 19 Mai 2019 14:49

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar Dreameuse » 24 Mai 2019 18:18

AlloEcouteAdo a écrit:
> Bonjour Dreameuse,
>
> C'est très gentil à toi de nous avoir donné rapidement de tes nouvelles.
> Nous aurions été terriblement bouleversés si tu étais passée à l'acte, car
> tu comptes à nos yeux même si nous ne te connaissons que très peu. En tout
> cas tu mérites de trouver d'autres solutions que le suicide pour te sentir
> mieux et être bien dans ta vie.
> Tu reçois du soutien de l'équipe de soignants, et de tes parents
> certainement malgré l'effet de surprise ! Prends le temps de te poser, de
> décompresser, nous avons l'impression que cette décision d'hospitalisation
> t'a déjà un peu soulagée, rassurée. Est-ce bien ce que tu ressens ?
> Ne te mets pas la pression, mais quand tu le souhaiteras, fais-nous signe,
> car tu peux aussi compter sur nous.
>
> A bientôt.

Bonjour,

Oui ça va même si avec mes parents ça reste compliqué.
Je rentre lundi matin à 9h30. J'ai visité l'établissement c'est assez petit et on est 9 ados dedans. Les téléphones seront interdits ça ne me dérange pas.

On m'a prescrit des médicaments ça m'aide un peu quand même.

J'espère que ça va m'aider et que je fais m'en sortir Parce que je suis vraiment fatiguée.

Je vous laisse on m'emmène un peu partout.

A bientôt merci
AlloEcouteAdo
Administrateur du site
Messages : 10109
Enregistré le : 10 Avr 2008 16:31

Re: J'ai atteins mes limites

Messagepar AlloEcouteAdo » 25 Mai 2019 16:43

Bonjour Dreameuse,

Nous avons l'impression que tes parents ne te lâchent plus "d'une semelle !" ;) .

Cet établissement semble tout à fait adapté et disons "spécialisé adolescents", avec un nombre de personnes restreint, ce qui devrait être un peu plus intime.

Profite au mieux de ce week-end, et à bientôt. Nous penserons à toi.

Retourner vers « Mal être (idées noires, stress, angoisses) »